Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mardi un investissement de 130 millions de dollars pour aider les communautés du Nord canadien à freiner la propagation de la COVID-19.

Justin Trudeau s'est dit conscient de l'inquiétude des communautés éloignées de se retrouver aux prises avec des pénuries dans les épiceries et un manque de soins de santé. « Aucun Canadien ne devrait avoir à se demander où trouver de la nourriture ni comment faire pour recevoir des soins de santé essentiels », a-t-il reconnu lors de sa conférence de presse.

Ainsi, 72,6 millions de dollars seront versés au Yukon, aux Territoires-du-Nord-Ouest et au Nunavut pour les soins de santé. Des fonds seront également alloués à ces territoires pour que les aliments demeurent abordables.

Le gouvernement travaille par ailleurs avec les transporteurs aériens pour permettre la livraison de produits médicaux et alimentaires. Le soutien auxdits transporteurs pourra atteindre 17,3 millions de dollars.

Une aide sera également disponible pour les entreprises du Nord qui ne bénéficient pas déjà des autres mesures gouvernementales. Le gouvernement souhaite octroyer une partie des fonds, soit 25 millions de dollars, pour soutenir Nutrition Nord Canada, un programme facilitant l'accès des résidents du Nord à des aliments périssables nutritifs.

Le 10 avril dernier, on dénombrait 45 cas de COVID-19 dans les communautés autochtones du pays. En date du 13 avril, huit cas avaient été confirmés au Yukon, cinq dans les Territoires-du-Nord-Ouest et aucun au Nunavut.

Les fonds annoncés mardi s'ajoutent aux 500 millions de dollars alloués aux provinces et territoires ainsi qu'aux 305 millions de dollars accordés aux communautés autochtones dans le cadre de la réponse du gouvernement du Canada à la COVID‑19.

Justin Trudeau se dit conscient de l'inquiétude des communautés éloignées. (Dave Chan/AFP)
Justin Trudeau se dit conscient de l'inquiétude des communautés éloignées. (Dave Chan/AFP) (Crédit photo : DAVE CHAN/AFP)