Alors que le Québec résiste à la menace d'une troisième vague, la province franchit la barre du million de personnes vaccinées. Le premier ministre invite cependant la population québécoise à continuer ses efforts malgré l'arrivée des beaux jours.

François Legault sera vacciné vendredi.

En date du 22 mars, le ministère de la Santé recensait 656 nouveaux cas de COVID-19 et 4 nouveaux décès liés au virus. On dénombre 6 nouvelles hospitalisations qui portent le total à 519 lits d'hôpitaux occupés, dont 113 en soins intensifs. Le bilan des personnes infectées dans la province depuis le début de la pandémie s'élève désormais à 303 707, et celui des décès à 10 618.

La campagne de vaccination suit son cours

Aux côtés de son ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, le premier ministre François Legault a souligné mardi le succès de la campagne de vaccination.

Avec 26 040 nouvelles doses administrées au Québec lundi, portant le total de personnes vaccinées à plus de 993 000, M. Legault a confirmé que le seuil du million de vaccins administrés serait atteint mardi en fin de journée. "On dépasse toutes les autres provinces, donc la vaccination est un beau succès jusqu'à présent", a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu'il se fera lui-même vacciner, vendredi, à Montréal, la prise de rendez-vous pour les plus de 60 ans étant maintenant ouverte. "Je suis prêt à me faire vacciner avec n'importe lequel des trois vaccins", a-t-il affirmé.

Précision concernant la vaccination des personnes ayant déjà contracté la COVID-19 : une seule dose de vaccin sera nécessaire pour être considéré immunisé. "Après trois mois, on recommande une première dose qui va compter comme la deuxième", explique le directeur national de santé publique.

De nouveaux assouplissements en zone rouge

"Le Québec résiste aux variants et à la troisième vague", soutient François Legault. Cependant, il maintient que la marge de manœuvre vers un relâchement des mesures est restreinte, en rappelant que certains pays comme la France ou l'Italie ont dû partiellement reconfiner et que l'Ontario voit une hausse de cas qui pourrait s'apparenter à une troisième vague. "Les variants représentent 30% (des cas) et ils représenteront la majorité des cas le mois prochain", rappelle le ministre.

Toutefois, dès le 29 mars, les élèves de troisième, quatrième et cinquième secondaire pourront assister au cours en présentiel, dans l'intégralité des zones rouges.

Autre mesure d'assouplissement, certaines résidences pour aînés dont au moins 75% des occupants ont reçu leur deuxième dose de vaccins depuis plus de trois semaines verront leurs salles à manger rouvrir en respectant des règles sanitaires bien définies. "Ça va faire du bien à nos aînés", affirme M. Legault.

Des zones sous surveillance

Par ailleurs, on observe une montée des cas dans les régions de l'Outaouais, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du Bas-Saint-Laurent. Ces zones restent orange pour le moment, mais sont surveillées au jour le jour, comme l'a assuré le Dr Arruda. "Actuellement, ce qu'on voit c'est des montées rapides et des descentes rapides. On veut éviter de jouer au yoyo", a-t-il dit en faisant référence au choix de ne pas passer ces régions au rouge.

La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean a vu plusieurs écoles fermer leurs portes après avoir recensé un nombre important de cas de COVID-19 dans les classes. Dans le secteur de Roberval, on dénombre un taux de 423 cas actifs pour 100 000 habitants.