Le président américain, Donald Trump, a annoncé mardi qu'il suspendait la contribution des États-Unis à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en raison de sa «mauvaise gestion» de la pandémie du coronavirus.

«Aujourd'hui, j'ordonne la suspension du financement de l'Organisation mondiale de la Santé pendant qu'une étude est menée pour examiner le rôle de l'OMS dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus», a-t-il déclaré. Selon le président Trump, «le monde a reçu plein de fausses informations sur la transmission et la mortalité» de la COVID-19.

Soulignant que son pays contribuait à hauteur de «400 à 500 millions de dollars par an» à l'organisation, contre environ 40 millions de dollars pour la Chine, le locataire de la Maison-Blanche a estimé que son pays avait le devoir de réclamer des comptes.

«Si l'OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation sur le terrain, l'épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts», a-t-il martelé. Le gouvernement Trump critique avec virulence l'attitude de l'agence basée à Genève, dénonçant en particulier ses prises de position «sinocentriques».

Washington déplore notamment que ses propres mesures pour enrayer la crise, notamment la fermeture progressive de ses frontières, aient rencontré une «vive résistance» de la part de l'OMS, qui «a continué à saluer les dirigeants chinois pour leur disposition à partager les informations».

Au moment où ces lignes étaient écrites, les États-Unis comptaient plus de 572 000 cas d'infection et plus de 23 000 décès. L'OMS n'avait pas non plus commenté la décision américaine.

0
0 (Crédit photo : 0)