Les cégépiens et les étudiants universitaires peuvent se réjouir. Ils pourront passer plus de la moitié de leur session d'automne en présentiel, a annoncé la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann mardi. Par cet assouplissement, le gouvernement tente de lutter contre un fléau chez les jeunes adultes: la détresse psychologique.

Les cégépiens et les étudiants universitaires peuvent se réjouir. Ils pourront a priori passer plus de la moitié de leur session d'automne en présentiel, a annoncé mardi la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann. Par cet assouplissement, le gouvernement tente de lutter contre un fléau chez les jeunes adultes: la détresse psychologique.

En tout, ce sont 15 000 étudiants qui ont eu recours aux services de soutien psychologique de leur établissement scolaire durant la dernière année. De ce nombre, 6000 ont obtenu une évaluation pour des troubles mentaux, ce qui a incité la ministre McCann à encourager les étudiants à consulter auprès des professionnels de leurs institutions.

Nouvelle bien accueillie

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) se dit contente de cette annonce. "Difficile d'espérer mieux, compte tenu des circonstances", affirme Rafaël Leblanc-Pageau, vice-président. Il ajoute que c'est réjouissant pour la santé mentale des cégépiens qui n'ont jamais vu les bancs de leur nouvelle école.

La FECQ croit aussi que la reprise graduelle des cours en présentiel devrait être accompagnée de celle des activités scolaires qui, selon elle, sont essentielles à la vie étudiante. La fédération est donc optimiste, mais elle rappelle aux établissements d'enseignement supérieur que, pour que ce plan soit réalisable, ils devront entamer la planification dès que possible.

La ministre McCann félicite les étudiants

En cette semaine qui souligne la fin de la session d'hiver dans plusieurs établissements, la ministre McCann a levé son chapeau à tous les étudiants de la province pour leur ténacité. Elle souligne entre autres "qu'il n'y a pas eu de hausse des abandons" et que les inscriptions dans les établissements d'enseignement supérieur ont augmenté lors des deux dernières sessions.

"Nos étudiants sont au rendez-vous », s'est réjouie Mme McCann. "Vous êtes presque à la ligne de fin. Ne lâchez pas", a-t-elle déclaré aux étudiants.