Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, et la politicienne new-yorkaise Alexandria Ocasio-Cortez ont diffusé en direct une séance de jeu sur la plateforme en ligne Twich, vendredi dernier, marquant un nouveau départ pour la diffusion de contenu politisé sur le site.

L'association entre M. Singh et Mme. Ocasio-Cortez était calculée« - Vincent Raynauld

M. Singh, Mme Ocasio-Cortez ainsi que plusieurs autres diffuseurs populaires ont uni leurs forces pour permettre la tenue d'une joute du jeu Among Us, un jeu de rôle et d'investigation léger basé sur la discussion : le joueur doit défendre son point de vue pour gagner la partie.

Bien que l'aspect ludique des jeux vidéo et du streaming soit reconnu, c'était la première fois que l'on observait deux politiciens de telle envergure endosser leur maillot de joueur sur Twitch, cette plateforme dédiée au partage en direct de capture de jeu. Toutefois, le professeur agrégé au Département de communication du Emerson College, Vincent Raynauld, estime que cette diffusion a été planifiée précisément pour atteindre des objectifs de nature politique, plutôt que ludique, comme le laisseraient paraître à première vue les deux politiciens.

"L'association entre M. Singh et Mme Ocasio-Cortez était calculée, révèle-t-il. Le but des deux politiciens n'était pas uniquement d'atteindre les amateurs de Twitch, mais bien la communauté que regroupe le jeu Among Us. Les amateurs du jeu possèdent un caractère plus susceptible d'apprécier les débats et la politique, car ces deux éléments sont déjà présents dans le jeu."

Ainsi, certains jeux spécifiques attireraient un segment du public qui serait enclin à apprécier du contenu politique. Par exemple, il ne serait pas dans l'intérêt d'Alexandria Ocasio-Cortez et de Jagmeet Singh de diffuser un jeu comme Fortnite ou Call of Duty, dont le bassin d'amateurs ne partagerait pas leurs idées politiques.

La diffusion en direct a également permis d'amasser 200 000 dollars en dons qui seront investis aux États-Unis pour combattre le coronavirus.

Ainsi, les événements politiques sur Twitch permettraient aux politiciens d'aller chercher des fonds, de bâtir leur réputation politique en s'associant à certaines figures d'influence pour aller chercher de nouveaux partisans et, ultimement, de mobiliser leur public cible.

La politique s'invitera-t-elle de nouveau sur Twitch?

Bien que l'événement fût un succès, cela ne signifie pas que tous les politiciens vont effectuer leurs débuts sur la populaire plateforme de diffusion en direct de jeux vidéo.

Jagmeet Singh présente une personnalité très forte, idéale pour être projetée à l'écran sur Twitch, comme l'indique Vincent Raynauld. "Singh possède une présence marquée sur les réseaux sociaux et il est très connecté, explique M. Raynauld. Il est un bon exemple d'un politicien intégrant la tendance de la politique de style de vie (lifestyle politics) à son discours."

La présence de Singh sur Twitch marque une première au Canada pour la politique de style de vie, déjà très présente aux États-Unis depuis le début du mandat de l'administration Trump, en 2016. Ce récent type de politique cherche à bâtir une relation personnelle avec son public. Dans le cas de Jagmeet Singh, cela se fait en s'associant à d'autres joueurs "normaux" et en diffusant une partie de jeu vidéo.

Ce n'est pas la première fois que le jeune chef du NPD s'adonne à ce style de politique. Il publie régulièrement des vidéos sur son profil TikTok, amassant des millions de vues. Bien évidemment, ces réseaux sociaux sont fréquentés en majorité par des jeunes. La diffusion de vendredi dernier avait justement comme objectif d'intéresser les futurs électeurs à la politique et de les rallier à la cause néodémocrate.

Twitch et les autres nouveaux médias attirent les politiciens qui mettent l'accent sur l'image plutôt que sur les qualités politiques traditionnelles. Ils souhaitent montrer un côté humain authentique, afin de permettre au public de s'identifier à la personnalité qu'ils projettent.