Attaquée par l'épidémie de coronavirus, l'économie mondiale connaîtra en 2020 sa pire année depuis la Grande Dépression des années 1930, estime le Fonds monétaire international (FMI) dans ses plus récentes perspectives.

« Il est très probable que cette année, l'économie mondiale connaîtra sa pire récession depuis la Grande Dépression », a avancé l'économiste en chef du FMI, Gita Gopinath.

Malgré des réponses jugées « rapides et appréciables » à la crise économique, le FMI a indiqué mardi s'attendre à ce que l'économie mondiale se contracte de 3 % cette année. Il s'agit d'un bilan bien pire que la baisse de 0,1 % enregistrée en 2009, pendant la Grande Récession, avant de rebondir en 2021 avec une croissance de 5,8 %. Il reconnaît cependant que les perspectives de reprise sont assombries par l'incertitude.

Les perspectives pour le Canada prévoient une contraction de 6,2 % cette année, suivie d'une croissance de 4,2 % en 2021. Le Canada, tout comme les pays de l'Union européenne, fait partie des plus affectés par la crise en raison de leur dépendance au commerce international.

Dans ses dernières perspectives, le FMI s'attend à une contraction économique cette année de 5,9 % aux États-Unis, de 7,5 % dans les 19 pays européens qui partagent l'euro, de 5,2 % au Japon et de 6,5 % au Royaume-Uni.

La Chine, pays d'origine de la pandémie, devrait enregistrer une croissance de 1,2 % cette année. La deuxième économie mondiale, qui était entrée dans un confinement en janvier, a entamé sa réouverture bien avant les autres pays.

Le commerce mondial chutera de 11 % cette année, calcule le FMI, puis augmentera de 8,4 % en 2021.

Les perspectives semestrielles du FMI ont été préparées pour les rencontres printanières, prévues cette semaine, des 189 pays du FMI et de son organisation sœur de prêt, la Banque mondiale. Ces réunions se tiennent par voie virtuelle pour la première fois en raison de la pandémie.

Les Bourses mondiales ne cessent de chuter depuis le début de la pandémie.
Les Bourses mondiales ne cessent de chuter depuis le début de la pandémie. (Crédit photo : Photo by Stephen Dawson on Unsplash)