La saison 2020 du sport professionnel doit se terminer. Sinon, ça signerait l'arrêt de mort pour plusieurs équipes.

Plusieurs réclament que les ligues de sports professionnels mettent un terme à leur saison, comme l'a fait la LHJMQ, — tout le hockey junior et amateur a fait de même — mais ce n'est pas la même game.

Les deux ligues majeures en Amérique du Nord «en action» et qui devraient actuellement disputer leurs séries éliminatoires (la LNH [hockey] et la NBA [basketball]) refusent pour l'instant de clore leur saison sans couronner un gagnant. La LNH a même évoqué la possibilité de reporter le début de la prochaine campagne pour trouver son équipe championne. Pourquoi un si grand entêtement? L'argent. Les ligues n'ont d'autres choix que de tenter de terminer cette saison.

Aucun club de la LNH ou de la NBA ne s'est prononcé sur sa condition financière, mais une des équipes de la MLS (soccer) si. Le Real Salt Lake a déjà licencié plusieurs employés en raison de la crise. Mais ne soyez pas surpris si une annulation du championnat a un effet pérenne sur des équipes des trois circuits... La saison doit s'achever, et ce de quelconques façons, sinon des franchises tomberont au combat.

L'Europe : fragile en HD

Selon le Daily Mail, au Royaume-Uni, la meilleure division de soccer du pays, la Premier League, doit plus de 644 millions de dollars canadiens à son diffuseur, Sky Sports.

Présentement, elle tente de négocier une entente pour ne pas payer de frais cette année. Cependant, si les négociations entre les deux partis devaient échouer, la facture serait partagée entre les différents clubs de la division. Burnley FC, présentement 10e au classement, dit que, dans ces conditions, le club ferait faillite en août prochain. Si des équipes de la Premier League ne survivent pas, je n'ose même pas imaginer les répercussions sur des franchises moins nanties...

Cette zizanie est partagée en Espagne, elle pourrait assister à des pertes colossales dans sa ligue de soccer. C'est plus d'un milliard de dollars canadiens qui seraient laissés sur la table si la saison ne se termine pas, selon le magazine Forbes. Ce sont des sommes astronomiques qui vont couler de glorieuses franchises.

Les ligues devront être économes, sécuritaires et surtout très créatives pour trouver une façon de conclure cette saison tristement historique, sinon ça ne va pas bien aller.

Les séances d'entraînement ont toujours lieu en Allemagne même si la saison de soccer est suspendue.
Les séances d'entraînement ont toujours lieu en Allemagne même si la saison de soccer est suspendue. (Crédit photo : AFP - AFP or licensors - INA FASSBENDER)