Depuis mars, près de 10 000 restaurants canadiens ont mis la clé sous la porte et plus de 50 % des établissements encore ouverts risquent de fermer d'ici les six prochains mois, selon les estimations publiées par Restaurants Canada, mardi. L'association demande que soit mis sur pied un groupe de travail national pour préparer le terrain en vue de la relance de l'industrie en 2021.

"Nous avons envoyé une lettre au premier ministre Justin Trudeau pour mentionner notre intérêt en faveur d'un groupe de travail national, a annoncé le vice-président affaires fédérales et Québec de Restaurants Canada, David Lefebvre, en point de presse. Nous voulons créer un forum unissant les leaders de l'industrie et les décideurs publics afin de gérer la relance dans notre secteur." Par ailleurs, l'association demande à Ottawa de maintenir ses programmes d'aide aux restaurateurs jusqu'au début de cette relance.

L'industrie en crise

L'enquête menée par Restaurants Canada relève notamment que 65 % des restaurateurs fonctionnent à perte et ne s'attendent pas à être profitables avant un an. Selon Statistique Canada, le secteur des services alimentaires a perdu 72 000 emplois en octobre et en novembre, après en avoir récupéré 426 900 entre mai et septembre. Pour palier cet enjeu, l'association nationale, représentante des restaurants et des services alimentaires partout au pays, demande aux gouvernements provinciaux la réouverture des salles à manger dès le début de la nouvelle année.

"Nous voulons que ça rouvre le plus rapidement possible avec les mesures adéquates. Nos membres attendent du gouvernement une résolution qui appuiera le rôle essentiel que joue la restauration pour rebâtir un Canada plus fort", explique David Lefebvre.