Un déficit de 381,6 milliards de dollars a de quoi inquiéter la population canadienne. La mise à jour économique du gouvernement fédéral lundi dernier ne devrait cependant pas inquiéter la jeunesse canadienne puisqu'elle ne devrait pas être trop touchée, croit le consultant en économie Yves St-Maurice.

Ce dernier est d'avis que ce déficit historique ne nuira pas aux plus jeunes. " Le Canada est capable d'absorber le choc. Il faut aussi prendre en considération que les plus jeunes profitent également des interventions du gouvernement fédéral pour soutenir les Canadiens. "

La pandémie cause
le déficit

M. St-Maurice explique également que les dépenses gouvernementales, notamment celles effectuées dans le contexte de la pandémie, ne devraient pas être reproduites à l'avenir. Ainsi, le gouvernement n'aura pas à prendre en compte ces dépenses dans son prochain budget.

Les jeunes n'ont également pas à s'inquiéter au sujet de leurs taxes et impôts. "Je ne pense pas non plus que le gouvernement augmentera les impôts et les taxes aux Canadiens... À moins qu'il mette en place de nouveaux programmes permanents, comme un système de garderies », affirme M. St-Maurice. Le système de garderies auquel il fait référence a d'ailleurs été évoqué par le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, en conférence de presse mardi matin. Le député de Groulx n'y est pas allé de main morte pour exprimer le désaccord du gouvernement québécois envers une telle mesure. "Si le fédéral va de l'avant avec un programme national des garderies, le Québec exercera son droit de retrait avec pleine compensation financière", a déclaré le ministre Girard.

M. St-Maurice est donc catégorique: « il ne devrait pas y avoir d'impact sur les plus jeunes, en tout cas pas plus que sur les plus vieux. »

Statu quo pour le Québec

En plus du ministre Girard, le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, et la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, se sont également montrés déçus de la mise à jour du gouvernement Trudeau. Alors que Mme Massé a critiqué la façon d'agir du gouvernement en comparant un monde caquiste à "un monde de licornes", le nouveau chef du PQ est demeuré plus neutre en soulignant simplement que le Québec n'avait rien gagné. Yves St-Maurice indique toutefois qu'il n'y a pas eu de pertes non plus, affirmant que la mise à jour vise surtout les particuliers et qu'il n'y avait rien de nouveau pour les provinces.

Lundi, le gouvernement Trudeau a aussi annoncé des dépenses supplémentaires de 25 milliards réparties dans diverses mesures, qui sont notamment axées sur le combat de la COVID-19.