Le nombre de québécois atteint par la COVID-19 augmente chaque jour et pour que les épiceries, les pharmacies en plus des magasins de grandes surfaces ne deviennent pas des foyers de contamination, les nouvelles mesures sanitaires établies par la Santé publique et le gouvernement doivent être respectées à la lettre.

Les paniers d'épicerie sont maintenant constamment désinfectés, les clients doivent obligatoirement se laver les mains avant d'entrer et ils doivent en tout temps garder une distance de deux mètres. Pourtant, malgré tous ces efforts soutenus pour empêcher les contaminations, certains employés sont victimes du manque de respect de clients qui prennent ces mesures à la légère.

« Je m'en fous, je la payerai l'amende de 6 000$ ! », a crié une cliente  d'un Maxi en Montérégie à l'employé qui lui avait demandé de respecter la distanciation sociale. Même si l'argent n'est pas un problème pour cette dame,  les conséquences sur la santé d'autrui  peuvent être extrêmement graves. Malheureusement, ce genre d’événement arrive trop souvent ces temps-ci. Selon l'assistante-gérante des caisses du Maxi, Marie-Claude Campeau, le meilleur moyen de ménager les employés, qui sont surmenés depuis plusieurs semaines, c'est de respecter leurs demandes.  « Habituellement, les employés doivent écouter les clients, mais aujourd'hui, ce sont eux qui doivent nous écouter ».

La pandémie est une source d'anxiété autant pour les usagers des services essentiels que pour les employés. Le manque de respect envers ces membres du personnel ajoute un stress qui n'est pas nécessaire. Soyez respectueux, ça va bien aller.

(Crédit photo : Elisabeth Lacoste)