Alors que le Parti québécois (PQ) et le Parti libéral du Québec (PLQ) sont en défaveur d'une aide financière publique pour le projet de stade de baseball à Montréal, le premier ministre du Québec, François Legault, continue d'affirmer qu'il soutient le projet.

M. Legault affirme qu'il peut y avoir de bons côtés à investir dans ce projet de stade de baseball. Selon lui, le Québec pourrait se retrouver avec une plus grande rentrée d'argent comparé à l'aide qu'il peut fournir pour construire le stade. " Si l'on prend l'exemple des taxes d'impôt que les joueurs auront à payer, c'est une plus grande arrivée d'argent pour la province que l'aide financière qu'elle fournira pour construire le stade ", précise-t-il lors d'un point de presse, mardi.

Cependant, plus tôt en matinée, le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, a signifié l'importance de mettre les finances publiques au service des secteurs en difficulté en temps de pandémie. " Il y a un ordre de priorité à respecter si l'on veut garder le respect de la population qui souffre de la crise ", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

La cheffe du PLQ, Dominique Anglade, se met d'accord avec son opposant pour mettre l'accent sur l'importance d'investir l'argent public dans des secteurs dans le besoin comme la Fédération des maisons d'hébergement pour les femmes victimes de violences conjugales après le constat d'un septième féminicide en six semaines. " La recrudescence de ces crimes, qui sont horribles, est la triste démonstration qu'on a une urgence d'agir ", remarque Mme Anglade.

Un budget qui divise

M. St-Pierre Plamondon et le porte-parole en matière de Finances au PQ, Martin Ouellet, ont également partagé leur plan de relance économique lors de cette conférence de presse. Selon M. Ouellet, il est judicieux de suivre le plan de transition économique du président américain, Joe Biden, qui prévoit un budget de 2000 milliards de dollars.

Le porte-parole promeut leur plan de transition économique " plus verte, plus juste, plus indépendante ". L'élu parlementaire met l'accent sur la formation d'étudiants pour les Centres de la petite enfance (CPE) afin d'ouvrir plus de place aux enfants ainsi qu'un versement d'un milliard de plus au Fonds des générations.

Le PQ, le PLQ et la CAQ s'accordent à dire qu'il est également important de financer des groupes communautaires pour aider à combattre les inégalités sociales. " On parle notamment de détresse sur le plan alimentaire, on parle de problèmes de santé mentale, de problèmes de violence conjugale, il y a plusieurs symptômes, en ce moment, qu'on voit, de l'impact de la crise sur les inégalités sociales ", ajoute le chef du PQ.

L'affaire Louis-Charles Thouin

Lors d'un point de presse distinct, Mme Anglade a mis un point d'honneur à citer M. Legault lorsqu'il faisait partie de l'opposition : " Si jamais j'apprends que quelque chose d'illégal ou de non éthique a été fait, il n'y a pas une personne dans mon équipe, que ce soit à l'interne ou parmi les candidats, qui va rester. C'est tolérance zéro ", avait expliqué M. Legault à l'époque. Elle demande donc au premier ministre de sanctionner son élu Louis-Charles Thouin.

Alors qu'il était maire de Saint-Calixte, il avait annulé un contrat avec un organisme animalier pour donner ce contrat à une entreprise qu'il avait cofondée avec sa femme. Des actions qu'il dit regretter car il y voit l'ambiguïté, mais continue d'affirmer qu'il n'a rien à se reprocher.

Pendant le point de presse consacré à la situation de COVID-19, le premier ministre affirme toujours selon les informations qu'on lui a transmises " qu'il n'y a pas de conflits d'intérêts ".