Le premier ministre François Legault a annoncé mardi que le couvre-feu établi à 20h en zone rouge passera à 21h30 dès mercredi et qu'il sera levé en zones jaunes à partir du 26 mars. Les salles de spectacles rouvriront également à partir de cette date.

« On est à la fin du marathon « - Horacio Arruda

Les élèves de la troisième à la cinquième année du secondaire, scolarisés en zones orange feront également leur retour à temps plein en présentiel à partir du 22 mars, eux qui n'allaient jusqu'à maintenant en classe qu'un jour sur deux.

La Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec passeront en zone jaune et seront donc exemptés de couvre-feu, leur bilan épidémiologique permettant un tel relâchement. Dans ces régions, deux familles pourront se rassembler dans une maison et les sports collectifs pourront être pratiqués par des groupes de douze personnes.

Disant comprendre l'enthousiasme des Québécoises et des Québécois à profiter de l'allongement des journées, le premier ministre s'est réjoui d'être en mesure de relancer le secteur culturel en permettant aux salles de spectacles de rouvrir le 26 mars dans les zones rouges. La capacité maximale des lieux de cultes y sera aussi augmentée à 25 personnes à cette date.

La vaccination achevée pour la fête nationale

François Legault s'est également risqué à annoncer que l'intégralité des Québécoises et des Québécois qui désirent être vacciné(e)s pourront l'être avant le 24 juin prochain, date de la Saint-Jean-Baptiste.

" On se prépare à monter en puissance ", a déclaré le ministre de la Santé Christian Dubé, en évoquant la distribution de vaccins dans 1 000 pharmacies, rien que dans la grande région de Montréal, et ce, dès le début du mois d'avril.

Si la campagne de vaccination allait déjà de bon train, avec 9% de la population ayant déjà reçu une dose du vaccin, elle devrait encore s'accélérer dans les semaines à venir. La tranche d'âge des 65 ans et plus devrait d'ailleurs être totalement vaccinée.

Les trois protagonistes ont d'ailleurs réitéré leur confiance envers le vaccin britannique AstraZeneca, dont la distribution a été suspendue dans plusieurs pays d'Europe comme l'Allemagne et la France, après des cas de thromboses jugées anecdotiques par Santé Canada.

" Les trois vaccins sont tous [...] efficaces et sécuritaires, a déclaré François Legault, qui trop jeune pour être vacciné dans l'immédiat, regrette de ne pas pouvoir montrer l'exemple, je veux attendre mon tour ".

" On est à la fin du marathon "

" Il est un peu tôt pour tirer des conclusions de la semaine de relâche ", a souligné M. Legault après avoir fait ces annonces, rappelant qu'un relâchement hâtif pourrait avoir des conséquences désastreuses.

" On ne veut pas reculer ", a-t-il martelé, prenant l'exemple de l'Italie, où la propagation du virus a explosé, menant à de nouveaux confinements. Il a tout de même tenu à remercier la population de la province pour son adhésion aux mesures de précautions durant cette période, constatant que les scénarios les plus pessimistes avaient été évités.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a aussi rappelé que même si la province semble avoir atteint un plateau, il faut rester vigilants. Et pour cause, le variant britannique, très contagieux, devrait, selon les projections, représenter d'ici la fin du mois d'avril la majorité des cas dans la province : une véritable épée de Damoclès.

Questionné sur la possibilité d'une troisième vague, le docteur Arruda a affirmé que le sort était entre les mains de la population, notamment dans la métropole montréalaise. " Une adhésion modérée [ aux mesures sanitaires ] nous conduirait rapidement vers une troisième vague ", a-t-il déclaré.

" Il y a quelques semaines [...] déterminantes qui s'en viennent, mais après ça, on pourra être optimiste ", s'est confié le premier ministre, en expliquant que la course contre la montre entre les variants et la campagne de vaccination allait être décisive et dresser le portrait de l'été 2021 au Québec, notamment sur le plan des activités culturelles et sociales.