Depuis deux semaines, Le Panier bleu est devenu un tournant dans la transition de l'électronique au Québec et laisse planer le doute quant à la question d'un futur Amazon québécois.

Depuis l'arrivée du site, plusieurs souhaitent voir l'avénement d'une plateforme de commerce électonique québécoise. " Ça pourrait aller vers ça, c'est certain qu'il faut y aller étape par étape ", a prudemment déclaré le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon. Le site Web donne accès à plusieurs commerces québécois. Pour les commandes, il faut sélectionner sa catégorie, sa ville et passer par le site du commerce que l'on souhaite encourager.

40 000 inscriptions visées

Le ministre est fier de la réponse des Québécois et souhaite atteindre un objectif de 40 000 inscriptions d'ici un mois. Cette initiative a été bien accueillie par les entrepreneurs québécois.

" On est très fiers aujourd'hui de voir que ça se passe relativement bien ", a déclaré M. Fitzgibbon. Depuis le lancement de l'organisme, Le Panier bleu a vu sa plateforme gagner en popularité, et un conseil d'administration s'est mis en place.

Avec la crise du nouveau coronavirus, les commerces doivent absolument se tourner vers les transactions électroniques. « Au Québec, il y a 12% des transactions dans les commerces qui sont passées par Internet. On va probablement passer à 40-50% pendant la COVID-19. Ça permet aux entreprises d'accéder à un plus grand nombre de consommateurs», mentionne M. Fitzgibbon.

Grand achalandage

Membre du Panier bleu, fondatrice et créatrice de Bijoux Pépine, Perrine Marez a vu un plus grand achalandage sur sa boutique en ligne et elle reçoit des commandes chaque jour, ce qui lui permet de maintenir son chiffre d'affaires.

« J'ai inscrit ma boutique il y a une semaine. Il y a beaucoup d'achalandage en raison du Panier bleu sans surcharger mes commandes heureusement » , dit-elle.

Le ministre évoque un réel point de départ dans le commerce électronique au Québec. On parle d'une plateforme qui permet un accès à des commerces locaux. « Tout ce qu'on veut faire, c'est mobiliser tous les commerces dans un répertoire unique où les consommateurs vont pouvoir trouver, dans leur cartographie et dans leur géographie, des commerces et des produits qui y sont.»

La plateforme Le Panier bleu est un organisme à but non lucratif qui regroupe pour l'instant près de 3000 entreprises.

Le Panier Bleu ©Le Panier Bleu
Le Panier Bleu ©Le Panier Bleu (Crédit photo : Kathy Giroux)