Six associations patronales du Québec se sont réunies, mardi, pour exiger l'intervention du premier ministre fédéral, Justin Trudeau, dans le conflit au port de Montréal.

Le Conseil du patronat du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec, les Manufacturiers et exportateurs du Québec, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, l'Association du camionnage et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain ont demandé ensemble cette intervention au plus haut lieu. Cela pourra passer par une loi spéciale, arguent-elles.

Le syndicat des 1150 débardeurs a annoncé une grève des heures supplémentaires et la cessation des activités de samedi à lundi prochain, après que l'Association des employeurs maritimes eut annoncé qu'elle mettrait fin à certaines des conditions de leur rémunération.

Le conflit au port dure depuis longtemps. Un premier vote de grève remonte à décembre 2018, avant d'être repris plus d'une fois en raison des délais écoulés.