Le Canada a gagné deux positions au classement mondial de la liberté de la presse de 2021 de l'organisme non gouvernemental Reporters sans frontières, rendu public mardi.

Il s'agit de la meilleure performance canadienne à ce palmarès depuis 2015, année où le pays avait atteint le huitième rang. Il avait chuté au vingt-deuxième rang en 2017, mais s'est amélioré chaque année depuis.

Pour expliquer la hausse de cette année, l'organisme souligne le rôle de leader du pays au sein de la Coalition pour la liberté des médias et l'accueil (avec le Botswana) de la deuxième Conférence mondiale sur la liberté de la presse en novembre 2020.

Encore des progrès à faire

Si le Canada ose espérer retrouver sa place au sein des dix meilleurs pays, l'organisme offre des pistes d'amélioration possible pour la liberté de presse au Canada.

L'organisme estime que le Canada devrait être plus vigilant par rapport à la couverture médiatique des droits autochtones et des conflits fonciers.

Ils utilisent comme exemple trois poursuites ayant été engagées contre différents journalistes pendant l'année 2020 qui traitaient de ces enjeux.