L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), qui représente 60 000 travailleurs dans les centres jeunesse, les hôpitaux et autres établissements de santé, vient d'enclencher le processus de consultation de ses membres sur un mandat de grève. Il est toutefois trop tôt pour préciser quelle forme de débrayage elle soumettra à ses membres.

La charge de travail est au cœur des revendications. Les intervenants dans les centres jeunesse, par exemple, se disent débordés par les dossiers et les listes d'attente. L'APTS revendique également des primes pour attirer et garder son personnel.