Le Royal de Montréal a annoncé mardi matin l'embauche d'Isabelle Lemay à titre d'entraîneure adjointe.

" Isabelle a une forte capacité d'analyse, déclare Jean-Philippe Riopel, directeur sportif de l'équipe professionnelle d'ultimate frisbee de la métropole. [Avec son expérience dans les équipes féminines], elle a une vision extérieure à l'AUDL (American Ultimate Disc League). Son approche est beaucoup plus axée sur l'ultimate féminin, mais elle va apporter des façons de faire qui vont servir les gars. " Riopel n'est pas en mesure de confirmer s'il va ajouter un élément ou deux à son effectif technique d'ici le début de la saison.

Athlète d'expérience

Isabelle Lemay a roulé sa bosse dans le monde du ultimate canadien. De 2009 à 2017, elle a compétitionné à un très haut niveau dans des ligues féminines et mixtes. En 2012, elle a remporté l'or aux Championnats du monde d'ultimate avec l'équipe canadienne mixte. Lemay a pris sa retraite de joueuse en 2017 pour se concentrer sur sa carrière d'entraîneure. En 2018 et 2019, elle entraîne Iris, l'équipe féminine élite du Québec. En tant que coentraîneure, elle a mené l'équipe à un titre et une deuxième place aux championnats canadiens.

Indisponible pour parler aux médias mardi, la principale intéressée s'est exprimée par voie de communiqué: " J'ai accepté le défi pour continuer d'apprendre, explique-t-elle. Je voulais aussi travailler avec Jon Hayduk [NDLR: l'entraîneur-chef] et un nouveau groupe d'athlètes. C'est un défi stimulant. "

La compréhension avant la direction

Nyna Prévost, qui a évolué sous sa gouverne dans les rangs juniors et chez Iris, croit que Lemay peut apporter énormément au Royal. " Elle amène une stabilité au niveau de la communication et de l'application des jeux, décrit-elle. Elle écoute les besoins des joueurs et des joueuses et s'assure de la compréhension de ceux-ci face à une situation. "

" C'est sûr que je suis triste de la voir partir d'Iris, renchérit Prévost, mais c'est un gros plus pour elle de la voir se joindre au Royal. Elle est capable de s'adapter à toutes les situations. "

Les joueurs sont également enthousiastes: « J'ai hâte de voir ce que ça va donner, affirme Kevin Groulx, vétéran du Royal de Montréal depuis sa fondation. Elle a beaucoup d'autorité, je me demande comment ça va se passer avec Jon [Hayduk]. »

La semaine dernière, l'AUDL a annoncé la tenue de sa saison 2021. Après une saison 2020 annulée en raison de la pandémie de COVID-19, la seule ligue professionnelle d'ultimate au monde réalignera ses divisions et organisera une Coupe canadienne, qui se tiendra entre juillet et septembre pour éviter les déplacements entre le Canada et les États-Unis.

À propos du Royal de Montréal et du ultimate

Le Royal de Montréal est une équipe professionnelle d'ultimate. Fondée en 2014, la formation évolue au sein de l'AUDL. Au cours de ses cinq saisons d'activités, l'équipe s'est qualifiée pour les séries éliminatoires à deux reprises, en 2015 et 2017. L'organisation devrait annoncer un effectif légèrement changé pour la saison 2021.

L'ultimate, ou l'ultimate frisbee, est un sport d'équipe dont l'objectif est d'attraper un disque dans la zone de but adverse, de l'autre côté du terrain. Les règles sont quelque peu modifiées au niveau professionnel. Habituellement auto-arbitré, l'ultimate comporte des officiels lors des matchs de l'AUDL. Le terrain est aussi plus grand au plus haut niveau mondial.