Ce mardi a eu lieu la deuxième soirée des demi-finales des Francouvertes en ligne, donnant la place à La Faune, Kanen et Ariane Roy, trois artistes aux styles complètement différents, qui se disputent une place en finale.

La Faune

« La Faune en live, c'est là que le band prend vie, c'est là que le show commence » dit Jay Essiembre, chanteur, fondateur et seul membre permanent du groupe La Faune. Le groupe a ouvert le bal sur la scène du Griffon d'Or dans le cadre de la deuxième manche des demi-finales des Francouvertes. Il présente sa musique comme un amalgame de sons très doux, mais aussi très forts : « C'est un son qui puise son inspiration partout » précise-t-il.

Plus qu'une Gig

« Le confinement était difficile pour moi, musicalement parlant. Ma musique s'inspire beaucoup de mes interactions avec les gens.» Comme l'indique Essiembre, La Faune est un rassemblement entre des amis. « Ce n'est pas juste une gig, c'est un événement musical et on se fait du gros fun. »

Le compositeur souligne l'aspect social de La Faune. Pour lui, sa participation aux Francouvertes représente un moment pour rencontrer de nouvelles personnes qui ont une panoplie de genres de musique dans le sang.

Lors de la demi-finale, il a débuté sa prestation avec sa composition intitulée Cent ans, tirée de son dernier album Demain c'était hier. L'utilisation de la guitare sur cette pièce rappelle le rock alternatif, mais l'ensemble des instruments produit un son qui ne peut être défini par un seul et unique genre.

La stratégie de Jay Essiembre pour remporter les Francouvertes est très simple: avoir du plaisir. Elle a su prouver son efficacité. « Pour la demi-finale de ce soir, on va jouer ce que moi et mes boys on a envie de jouer. Plus qu'on a de plaisir, mieux qu'on joue, et plus fortes seront les chances de se rendre en finale! » dit-il en riant.

Kanen

« Je suis innue, je suis née dans une réserve » chante Kanen. La chanteuse issue de la réserve Maliotenam, aux abords de Sept-Îles, s'approprie le country pour raconter ses pleurs, ses rires et son histoire. « J'utilise un parlé-chanté. Mes paroles ne sont pas toujours heureuses, mais le son joyeux de mon ukulélé vient stabiliser le tout. »

« Être choisi pour performer aux Francouvertes, c'est flatteur. C'est comme si on te félicitait pour ton bon travail » - Dave Chose, participant de l'édition 2017 des Francouvertes

Finir en lion

Au départ, c'est une Kanen gênée qui a effectué son entrée sur scène. La voix tremblante, elle présentait brièvement chacune de ses pièces, puis se mettait à l'oeuvre. Cependant, après chaque minute qui passait, elle prenait de la confiance, et c'est une Kanen drôle et touchante qui a quitté la scène.

Son oeuvre s'est montrée digne de sa présence aux Francouvertes, malgré que Kanen ne semblait pas complètement à l'aise sur scène. Cela s'explique par le fait que pour de nombreux participants, c'est l'une de leurs premières expériences de scène.

Elle raconte l'histoire de sa nation à travers sa musique, une histoire tragique par moments. « Les gens chez nous aiment beaucoup rire pour évacuer le stress et les petits moments négatifs de la vie » dit-elle.

Dans le contexte actuel, où le racisme systémique à l'égard des premières nations est l'un des sujets de l'heure, Kanen représente une voix importante pour son peuple et toutes les autres Premières Nations du Québec.

Ariane Roy

Pour conclure la soirée, Ariane Roy, autrice-compositrice-interprète, a présenté des airs pop alternatifs entraînants. Le public a même eu droit à quelques solos de guitare, utilisés dans la majorité de ses pièces.

En pôle position

Ariane a obtenu les faveurs du public et se retrouve maintenant au premier rang du palmarès. Le classement risque toutefois de changer le 14 octobre au soir, car trois autres groupes offriront une performance et auront la chance de prendre la position de tête. Toutefois, la chanteuse est presque assurée de garder une place dans le top 3 et de se retrouver en finale.

La chanteuse aborde souvent de sujets féminins à travers sa musique, notamment dans deux de ses plus grands succès: Adèle et Banc de Parc. « Ce n'est pas nécessairement voulu! Je m'inspire de ce que moi et mes amies avons vécu» déclare Ariane Roy.

La chanteuse puise son inspiration dans des moments passés seule, en nature comme en ville. « J'ai besoin de prendre de l'écart pour récupérer mentalement, faire le vide. Ils m'aident pour écrire de nouvelles pièces. »

La tonalité de ses créations rappelle les airs contemplateurs et étourdis de Men I trust, notamment grâce à la ligne de basse qui occupe une place clé dans plusieurs de ses compositions. Toutefois, la guitare apporte une touche pop au tout, donnant un ton lumineux au travail de l'artiste.

La troisième et dernière soirée des Francouvertes aura lieu le mercredi 14 octobre à 20h en ligne. Pour vous procurer des billets, rendez-vous sur le site des Francouvertes.