Le frappeur désigné des Twins du Minnesota, Édouard Julien, a été sélectionné pour représenter le Canada dans sa quête de qualification pour Tokyo.

Le Canada a-t-il des chances? Honnêtement, oui!« - Édouard Julien

Cinq nouveaux sports seront ajoutés au cours des prochains Jeux olympiques d'été 2021, prévus du 23 juillet au 8 août. Le Comité international olympique a décidé d'introduire le baseball, l'escalade, le surf, le skateboard et le karaté aux compétitions sportives de cet été.

Pour le baseball et sa version féminine, le softball, il s'agit d'un retour aux Jeux olympiques, puisqu'ils étaient exclus des festivités depuis les Jeux de Pékin en 2008. Leur retour à Tokyo était inévitable, le baseball étant considéré comme le sport national "officieux", après le sumo.

Originaire de Québec, Édouard Julien est l'un des Québécois choisis pour représenter le Canada au baseball si le pays se qualifie. Âgé de 21 ans, il a représenté le Canada à la Coupe du monde des moins de 18 ans de la Confédération mondiale de baseball et softball à Thunder Bay en Ontario, avant d'aller à l'Université Auburn, en Alabama, où il a été membre de l'équipe de baseball pendant deux ans.

À sa première saison à Auburn, il a frappé pour une moyenne de .275 avec 17 coups de circuit et 69 points produits, et a même reçu le titre de recrue de l'année de Baseball America. En 2018, il a aidé l'Université Auburn à atteindre la College World Series pour, par la suite, être sélectionné en 18e ronde par les Twins du Minnesota au repêchage de la Ligue majeure de baseball en 2019.

En entrevue avec L'Atelier, il s'ouvre sur son parcours.

Où en es-tu dans ta carrière?

Je suis officiellement un joueur professionnel de baseball. J'avais été repêché pour jouer pro par les Phillies de Philadelphie en sortant du secondaire, mais je voulais aller à l'université pour pouvoir me faire repêcher à nouveau, pour jouer à un niveau supérieur. C'est ce qui est arrivé. Quand les Twins m'ont sélectionné il y a deux ans, ils m'ont offert un contrat de six ans que j'ai tout de suite accepté. Comme la National Collegiate Athletic Association considère ses athlètes comme des amateurs, une fois qu'ils ont signé professionnellement, ils ne peuvent retourner dans les ligues universitaires. Donc, je me concentre sur mon apport à l'équipe canadienne ces temps-ci.

Comment fonctionne la qualification?

Premièrement, il faut que tu te fasses repêcher pour faire partie de l'équipe senior du Canada. Ensuite, le Canada doit se qualifier, et c'est compliqué, parce qu'il y a quatre mini tournois qui ont lieu. On est allés en Australie et au Japon, où on a perdu deux fois. Le prochain tournoi est en Floride. Si on ne réussit pas encore à se qualifier, on ira à Taiwan à la mi-juin.

Crois-tu que le Canada a des chances?

Honnêtement, oui. Je crois que le Canada a des chances, mais je sais aussi que ça va être dur. Je ne pense pas qu'on va gagner le prochain mini tournoi en Floride. Certains pays ont plus d'expérience que nous. À Taiwan, ce sera différent.

Le prochain tournoi de qualification se tiendra en Floride, du 31 mai au 5 juin 2021, où deux billets d'admission aux Jeux seront encore à prendre. Il s'agit de l'avant-dernière chance pour le Canada et pour sept autres pays afin de passer à l'étape ultime : les Jeux olympiques.