Après seulement deux jours de délibération du jury, l'ex-policier Derek Chauvin a été reconnu coupable mardi du meurtre de l'Afro-Américain George Floyd, ce qui a provoqué une explosion de joie dans les rues de Minneapolis.

Ce verdict est un tournant dans l'Histoire. - Ben Crump, avocat de la famille Floyd

Derek Chauvin a été emmené menotté afin d'être incarcéré pour purger sa peine de 12 ans et demi de prison pour sa peine la plus grave. Les trois chefs d'accusations qui pesaient contre lui étaient : meurtre, homicide involontaire et violences volontaires ayant entraîné la mort de George Floyd le 5 mai 2020.

Les 12 jurés qui délibéraient depuis lundi représentaient la diversité de la population de la ville: sept femmes et cinq hommes, six Blancs et six personnes de couleur; le plus jeune avait la vingtaine et la plus âgée la soixantaine.

"Vous devez être absolument impartiaux" et ne pas laisser "l'opinion publique influer sur votre décision", leur avait dit le juge Peter Cahill à l'issue d'une longue journée consacrée aux réquisitions et à la plaidoirie.

Une victoire attendue

L'avocat de la famille de M. Floyd, Ben Crump, salue un verdict marquant : "Coupable! Une justice obtenue dans la douleur a finalement été accordée à la famille de George Floyd. Ce verdict est un tournant dans l'histoire", a-t-il déclaré à la suite de la sentence. Plus tôt dans la journée, le frère du défunt, Philonise Floyd, avait avoué aux médias qu'il était "stressé", mais aussi "qu'il avait hâte d'enfin pouvoir dormir".

La mort de George Floyd, asphyxié par la pression du genou de Derek Chauvin pendant plus de neuf minutes, avait choqué l'opinion publique américaine et au-delà des frontières des États-Unis, déclenchant de gigantesques manifestations contre le racisme et les brutalités policières. Cet évènement a également marqué un tournant pour le pays, puisqu'il a illustré les divisions raciales au sein de la population.

Un soutien présidentiel

Durant la matinée, le président américain, Joe Biden, s'était invité au procès de Derek Chauvin au deuxième jour de délibérations du jury. Selon lui, les preuves étaient "accablantes" contre ce policier blanc accusé du meurtre de l'Afro-Américain de Minneapolis. M. Biden s'est ensuite dit "soulagé" à la suite du verdict.

Le procureur Steve Schleicher s'était également prononcé sur l'acte criminel du policier accusé : "C'était un meurtre, l'accusé est coupable des trois chefs d'accusation et il n'y a aucune excuse", avait asséné celui qui a travaillé en tant que procureur bénévole sur l'affaire.

La veille de la sentence, Joe Biden avait discuté au téléphone avec les proches de George Floyd, selon la Maison-Blanche. "J'ai appris à connaître la famille de George [...]. C'est une famille bien", avait-il ajouté, évoquant "l'angoisse" de l'attente de la décision du jury pour cette dernière. Alors candidat démocrate à l'élection présidentielle, M. Biden avait déjà rencontré la famille Floyd en juin 2020 à Houston, avant les funérailles du quadragénaire.

Un chemin encore long

Amber Young, l'une des manifestantes présentes devant le palais de justice, a déclaré qu'il était maintenant temps de "panser nos plaies" après une année "traumatisante". Cette jeune femme afro-américaine se tourne maintenant vers une autre lutte: « on doit se battre pour Daunte Wright maintenant", dit-elle en référence au jeune homme noir de 20 ans tué le 11 avril dernier par une policière blanche en banlieue de Minneapolis.

Avec l'Agence France-Presse