Jean Truchon, l'un des deux Québécois qui ont eu gain de cause après avoir contesté les critères de l'aide médicale à mourir, s'est finalement prévalu de son droit mardi. Dans une déclaration transmise à titre posthume, M. Truchon indique qu'il avait décidé de s'éteindre le 22 juin, afin de passer plus de temps avec sa famille et ses amis. Mais le COVID-19 a changé ses plans, lui ayant «volé littéralement le temps avec ceux qu['il] aime». Avec ses derniers mots, il a remercié la juge Christine Baudouin de la Cour supérieure, qui a rendu une décision en septembre rendant accessible l'aide médicale à mourir  à un grand nombre de personnes.

0
0 (Crédit photo : 0)