Le président de l'Association des clubs de golf du Québec, Martin Ducharme, a bon espoir que les mesures de distanciation sociale mises en place par le gouvernement québécois accéléreront le retour du golf.

Pour le cofondateur de l'académie de golf en ligne Golf21 Éric Bourdon, la crise sanitaire n'aura pas ralenti la création de leur contenu en vue de la prochaine saison : « Nous avons hâte de pouvoir retourner sur le terrain. Depuis la pandémie, les surintendants des terrains ont pu continuer à entretenir les terrains, tout en respectant les deux mètres de distance. »

Ajustements et innovation

Alors que ce sport est déjà pratiqué sur un vaste espace par peu de joueurs en même temps, les gestionnaires de terrains du Québec travaillent sur une série de suggestions faisant la promotion de distanciation sociale. Celle-ci consisterait à laisser plus de temps d'écart entre les heures de départ et à limiter l'utilisation des voiturettes à une personne, sauf si les personnes sont confinées ensemble. Aux États-Unis, environ la moitié des terrains demeurent ouverts: on désinfecte les voiturettes chaque fois qu'elles sont utilisées. Les Club Houses sont aussi fermés, et certains d'entre eux ont innové en remplissant les trous, interdisant ainsi de toucher au drapeau. Un changement d'une règle de base du sport applaudi par la communauté de golfeur américaine, industrie générant des milliards de dollars tant ici qu'aux États-Unis.

Le traditionnel trou de golf pourrait être modifié en raison de la pandémie.
Le traditionnel trou de golf pourrait être modifié en raison de la pandémie. (Crédit photo : Thomas Park | Unsplash )