À mi-parcours, les marathoniens frappent ce qu'on appelle dans le jargon des coureurs le «mur» : un sentiment de fatigue intense qui s'accompagne généralement d'un désir d'abandon. Les Québécois pourraient bien frapper le mur dans les prochains jours...

«Si on veut progressivement revenir à une vie normale en mai, il faut continuer d'être très discipliné en avril», écrivait le premier ministre François Legault sur sa page Facebook hier.

La projection moyenne de l'évolution de la pandémie, sortie mardi à Québec, prédit le pic de la courbe pour le 18 avril. Heureusement, le nombre de nouveaux cas et de décès risque de diminuer à partir de cette date, ce qui est fort rassurant.

Enfin, le pire est passé ! Oh mince… Au niveau de la distanciation sociale, le pire est peut-être à venir. N'oublions pas que la ville de Wuhan a seulement levé les mesures de confinement hier, trois mois après le premier décès en sol chinois.

À mi-chemin, il est tentant de se décourager et de manger un "jambon à l'ananas" en famille, comme dirait le docteur Arruda.

Prédictions sandwich

Le Dr Richard Massé — mentor de Horacio Arruda qui a été réembauché à titre de conseiller médical stratégique pour venir en aide à son protégé—  a extrêmement bien joué ses cartes dans son explication des scénarios possibles d'évolution de la pandémie. Et ce, en trois étapes faciles.

1. Wow bravo! Regardez ce graphique, le pic de la courbe approche.

2. Ne vous excitez pas trop rapidement, si vous êtes tannants, je vous donne le même graphique pessimiste qu'à votre grand frère italien.

3. Et si vous êtes très gentils, je vous offre ce graphique optimiste comme votre cousin allemand.

«Les Québécois sont exemplaires», lançait le Dr Massé en faisant référence au palmarès Google paru plus tôt cette semaine. Rien de mieux pour nous encourager que de nous flatter dans le sens du poil et de nous répéter sans cesse que nous sommes meilleurs que les Ontariens.

Si Horacio Arruda est le papa du Québec, Richard Massé en serait le grand-papa. Un bon pépère sait quand donner une sucrerie à ses petits-enfants pour qu'ils réussissent à terminer leur marathon.

Ses jolis tableaux ne sont-ils qu'un cadeau de Grec ? Nous n'avons reçu aucun chiffre précis à propos des prédictions de la situation au Québec. Nous savons seulement que nous nous trouvons quelque part entre l'Italie et l'Allemagne.

0
0 (Crédit photo : 0)