Le député péquiste de Rimouski a été arrêté mardi matin par la Sûreté du Québec (SQ) en raison d'allégations d'agression sexuelle. Le chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon, a aussitôt annoncé que M. Lebel allait être exclu du caucus de la formation politique pour la durée du processus judiciaire.

Harold LeBel, député du PQ depuis 2014, était jusqu'à mardi porte-parole du parti en matière d'emploi, de solidarité sociale, de lutte contre la pauvreté et d'action communautaire autonome. "Nous sommes évidemment sous le choc, a déclaré M. St-Pierre Plamondon en point de presse. Les raisons évoquées en lien avec son arrestation sont très graves. Toutes les violences sexuelles doivent être combattues avec force." "Personne ne doit être protégé", a lancé François Legault, qui encourage les victimes à dénoncer leurs agresseurs.

M. LeBel, qui a la réputation d'être doté d'une grande empathie, avait été encensé par ses pairs samedi dernier dans un reportage de La Presse.